Ne laissons pas mourir la revue « Europe » !

 

  

Communiqué

Un dispositif d’aide aux revues avait été mis en place par la Région Ile-de-France il y a une dizaine d’années. Ce dispositif vient d’être brutalement supprimé par Mme Valérie Pécresse, nouvelle présidente du Conseil régional. C’est un coup extrêmement violent porté à la revue Europe. Cette décision funeste a été prise en toute connaissance de ses conséquences. Elle menace aujourd’hui la continuité même d’une grande revue littéraire qui jouit d’une réputation internationale et qui a marqué l’aventure intellectuelle de notre pays depuis bientôt un siècle. C’est une atteinte grave à la liberté de création et de réflexion dont une revue comme Europe est un vecteur essentiel et un foyer permanent.

Nous lançons aujourd’hui un appel urgent aux amis et lecteurs de la revue en les invitant à nous apporter leur soutien. Même modeste, leur aide sera décisive et vitale.

Au demeurant, ce qui se joue ici relève peut-être aussi d’un enjeu de civilisation. Bien que nous soyons entrés dans un temps où les médias n’accordent plus au travail des revues qu’un intérêt parcimonieux, rien n’indique à nos yeux que dans un contexte nouveau, marqué à la fois par des mutations technologiques, économiques et culturelles, l’objet revue puisse être intrinsèquement frappé d’obsolescence. En fonction de l’angle de vue selon lequel on le considère, cet objet semble occuper tour à tour une position périphérique et centrale. Mais d’une certaine façon, il en est ainsi pour toute œuvre de l’esprit. Ce qui apparaît rétrospectivement comme essentiel est souvent passé inaperçu au moment de son émergence, ou a été perçu comme excentré ou marginal par nombre de contemporains. Cela semble d’autant plus vrai dans une époque caractérisée par une hypertrophie du présent de la consommation qui tend à enserrer l’existence humaine dans un régime de temporalité semblable à une succession de clips éphémères. L’emprise technologique et financière, dont la temporalité propre n’admet que la vitesse, la contraction des délais ou le retour rapide sur investissement, a profondément altéré le temps humain tel que nous l’avons connu jusqu’à une époque récente. Or une revue comme Europe entretient nécessairement une relation affective et mentale avec la longue durée. Son rythme propre ne peut que l’incliner à défaire les liens de servitude avec le concept d’actualité, quand celui-ci s’avère incapable de lier le temps au temps et se soumet aux valeurs conventionnelles d’une époque ou d’un milieu. À tout le moins le concept d’actualité ne peut-il être admis comme envahissante injonction, car ce qui fait l’âme d’une revue est aussi élan au-delà de soi comme au-delà d’une actualité qui serait oublieuse de la notion de présence. « Présence signifie attention, unique voie pour réaliser et se réaliser », écrivait Cristina Campo.

Espace de réflexion, de création et de débat, espace de découverte et de redécouverte, Europe doit poursuivre son chemin. Jusqu’ici, elle l’a poursuivi dans des conditions si frugales que ses lendemains auraient déjà été compromis sans une ardente volonté de garder le cœur à l’ouvrage, sans l’enthousiasme qui adoucit l’austérité matérielle, et sans le soutien fidèle de ses lecteurs. Car ce qui fait l’identité d’une revue, ce n’est peut-être pas seulement son équipe, son histoire, ses orientations, sa teneur. Ce sont aussi ses lecteurs. Face au désengagement total de la Région Île-de-France, eux seuls peuvent aujourd’hui aider la revue en lui apportant leur soutien — par un don ou en souscrivant un abonnement —, eux seuls sont les garants de son indépendance et de sa liberté, et grande est leur place dans nos pensées et nos remerciements.

EUROPE

« ——————————————————————————————————–

⌂ Je souscris un abonnement d’un an à Europe (75 €, chèque à l’ordre d’Europe)

Nom et prénom………………………………………………………………………………………………….

Adresse………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………………………………………

À retourner à : Revue Europe, 4 rue Marie-Rose 75014 Paris

Il est également possible de s’abonner sur notre site www.europe-revue.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *